[PREMIÈRE] La série Révélation(s) est de retour!

Du 13 au 19 septembre, nous recevons l’artiste Clara Furey et ses interprètes Winnie Ho et Be Heintzman Hope en résidence de création!

Crédits photo : Gauche: Guillaume Simoneau. – Droite: Image tirée du film Separate Sentences de Austin Forbord, Amie Dowling et Reggie Daniels

Le 19 septembre 19h sur le site du Berceau du Canada, venez assister au résultat de leur semaine de recherche et création (performance dansée de 20 minutes) + une projection de cinédanse signée Regards Hybrides. La commissaire Priscilla Guy animera une discussion entre le public et les artistes. Un événement à ne pas manquer!

Apportez vos chaises et vos couverture! En cas de pluie l’événement aura lieu à la salle de spectacle du Centre de Création Diffusion de Gaspé. 

«Je n’ai jamais été en Gaspésie, Winnie non plus et Be y est pour la première fois en ce moment! Nous avons terriblement hâte de nous promener, de nous perdre dans ce territoire si attirant et de nous laisser imprégner de cette nature majestueuse afin de creuser les sillons de notre création naissante. » – Clara Furey

L’OEUVRE EN RÉSIDENCE: 

DOG RISING part d’une envie de développer un langage corporel imaginé autour du squelette, cet écrin de l’âme, l’essence de la vérité et ce qui reste après toutes disparitions. Une envie de mettre en pratique la vérité scientifique : le squelette se définit en rapport à la gravité et à la réalité sonore. En effet, c’est à travers le « choc vibratoire » causé par le son que les os se construisent en spirale pour faire voyager ce son dans le corps. Les chocs et les vibrations qui nous traversent ne nous brisent pas mais nous renforcent.

En collaboration avec les performeur.euse.s Winnie Ho et Be Heintzman Hope, nous réfléchirons à une pratique bienveillante qui participera à consolider notre squelette et à renforcer nos liens pour développer notre écoute empathique à travers une profonde pratique physique. Nous chercherons à créer une gestuelle autour des chocs et des collisions au travers d’une structure narrative autre…. à la recherche de chocs édifiants et constructifs.

Cette performance pourra être considérée comme une échographie dans laquelle l’enchevêtrement des corps ; qu’ils soient à proximité spatiale ou séparés par une grande distance ; révèle une spirale dont nous faisons tous partie. Une performance qui fera constamment place à nos multiplicités, à nos différentes réalités et à la complexité de chacun d’entre nous, en s’y immisçant et en s’en détachant constamment.

ÉVÉNEMENT CINÉDANSE: 

Regards Hybrides présente : cinédanse et paysages (65 minutes)
 
Avec cette série de courts-métrages dans lesquels la danse est parfois le moteur et parfois le sujet, l’artiste et commissaire Priscilla Guy propose un voyage sous le thème « paysages ». Si les derniers mois ont peut-être semblé refermer nos horizons, la cinédanse permet de porter le regard au-delà des frontières physiques et géographiques. De l’Écosse à la France, en passant par l’Inde et le Canada, les images de ces court-métrages nous invitent à repenser le paysage en communion avec les corps dansants. Par contraste, le film « Separate Sentences » aborde les horizons bafoués des personnes incarcérées et l’impact de l’emprisonnement sur les corps, d’un point de vue intergénérationnel. Joignez-vous à nous pour cette expérience ciné-chorégraphique à la belle étoile!

 

Liste des films présentés:

The Time it Takes | Katrina McPherson & Simon Fildes | Royaume-Uni | 11min
Phoné-Scopie | Anatoli Vlassov | France | 9min
Separate Sentences | Amie Dowling & Austin Forbord | États-Unis | 14min
Hiatus | Priscilla Guy | Canada | 7min
Balmoral Hotel | Wayne Wapeemukwa | Canada | 10min
Bhairava | Marlene Millar et Philip Szporer | Canada | 14min

Partager